News

Sur le champ de bataille de l'épidémie

Sur le champ de bataille de l'épidémie de coronavirus où l'hôpital n'est qu'un maillon de la chaîne.

Suivez le quotidien des acteurs de santé de la région face à l'épidémie actuelle dans un reportage du Journal de Morges au sein de l'Hôpital de Morges. L’EHC s’adapte et s’organise pour répondre aux besoins des patient·e·s de la région, en cette période spéciale avec le soutien précieux de tous les acteurs régionaux tels que les soins à domicile, les médecins de la région, les EMS et les pharmacies.  

Consultez l'article sur https://lnkd.in/ga97RKE.
Tous les autres contenus du Journal de Morges sont accessibles à l'abonnement www.journaldemorges.ch/abo

Partager:

Liens entre nos résident·e·s et leurs proches assurés autant que possible

Selon les dernières directives du canton, nos EMS sont fermés et les visites non autorisées. Toutefois, nos résident·e·s ont besoin de conserver des contacts avec leurs familles et proches.

Voilà pourquoi nous avons pris des dispositions pour organiser des échanges virtuels via le téléphone ou des applications comme Skype ou WhatsApp. Contactez-nous par téléphone ou par courriel, tous les jours de 10h00 à 17h00 :

Partager:

Interdiction temporaire des visites à l'EHC

Conformément aux dernières directives du canton de Vaud, en lien avec l’épidémie de Coronavirus, nous supprimons temporairement toutes les visites dans les hôpitaux de l'EHC, afin de protéger nos patient·e·s, nos visiteurs ainsi que nos collaboratrices et collaborateurs.

Merci d’avance pour votre compréhension.

Pour rappel, en cas de symptômes ou pour toute question sur le Coronavirus, contactez l’infoline au 058 463 00 00.
Suivez les dernières informations sur www.vd.ch/coronavirus 

Partager:

Journée mondiale du rein

Le Centre de dialyse et le Service de néphrologie de l’EHC se joignent à la campagne mondiale de sensibilisation aux maladies du rein, qui a lieu ce jeudi 12 mars 2020. L’insuffisance rénale, maladie dite « silencieuse », affecte environ 350'000 personnes en Suisse dont 30’000 souffrent d’une atteinte que l’on qualifie de « sévère ». Le Centre de dialyse de l’EHC accueille, depuis novembre 2019, ses patient·e·s dans un nouvel espace moderne et entièrement rénové.

10 ans de dialyse à l’EHC et un nouveau Centre de dialyse

L’EHC célèbre cette année les 10 ans de la dialyse, en offrant notamment à ses patient·e·s depuis quelques mois un tout nouveau confort au sein de son Centre de dialyse. Avec son design unique et son ergonomie exceptionnelle, ce dernier dispose d’une surface de quelque 350m² et d’une magnifique vue sur les Alpes et le lac Léman. Il bénéficie en outre d’équipements de pointe, d’horaires d’ouverture étendus (6 jours par semaine) et de 13 postes d’hémodialyse, pour répondre aux besoins des patient·e·s. Certain·e·s d’entre eux, dans les cas les plus graves, doivent effectivement se rendre trois fois par semaine pour bénéficier d’une hémodialyse durant quatre heures. « Il faut se rendre compte que ces personnes doivent aménager leur vie autour de la dialyse » explique Michael Rissoan, infirmier chef du Centre de dialyse de l’EHC. Avec ses équipements, le Centre de dialyse garantit une excellente qualité dans la prise en charge et le bien-être des patient·e·s tout en répondant aux meilleurs standards en termes de confort et de sécurité.

L’insuffisance rénale en quelques mots

Les reins sont au cœur du traitement des déchets produits par notre organisme et transportés par le sang. Ils trient et éliminent les toxines par les urines. Organes complexes, ils gèrent la concentration de minéraux dans le sang, aident à réguler la tension artérielle et soutiennent la transformation de la vitamine D dans son rôle d’absorbeur de calcium. L’insuffisance rénale diminue progressivement et de manière définitive ces fonctions essentielles du rein. Petit à petit, ils cessent d’éliminer et d’épurer les déchets de l’organisme. Maladie dite « silencieuse », elle évolue jusqu’à un stade bien avancé avant que les patient·e·s en ressentent les symptômes et est souvent détectée tardivement. Lors d’une insuffisance rénale, la dialyse se substitue alors au rôle du rein et nettoie le sang afin d’en éliminer les toxines.

Un dépistage précoce pour préserver les reins

Le dépistage se fait par des analyses de sang ou d’urine et plus il est effectué tôt, plus il permet de ralentir l’insuffisance rénale voire d’éviter qu’elle continue jusqu’à un point irréversible, où la dialyse et la greffe sont les seules alternatives possibles. Les personnes souffrant d’hypertension artérielle, de néphrites ou de diabètes sont particulièrement vulnérables à une insuffisance rénale. Lorsque la fonction rénale est réduite au moins à 15 %, il nécessaire de la remplacer, soit par l’hémodialyse (en milieu hospitalier), la dialyse péritonéale (à domicile) ou par une transplantation rénale. Pour prévenir l’insuffisance rénale, faites-vous dépister et suivez les recommandations d’hygiène de vie de votre médecin-traitant. 

Liens utiles :

Partager:

Limitation des visites aux patient·e·s à l’EHC

L'Ensemble Hospitalier de la Côte recommande fortement de limiter ou de renoncer, dans la mesure du possible, aux visites de proches à l’hôpital. L’objectif est de protéger au mieux les personnes hospitalisées en limitant au maximum le risque d’infection.

Pour rappel, en cas de symptômes ou pour toute question sur le coronavirus, contactez l’infoline au 058  463 00 00 ou consultez le site www.ofsp-coronavirus.ch

Partager:

Journée de la femme 2020

A l'occasion de la journée de la femme en cette année internationale des sages-femmes et du personnel infirmier, nous souhaitons saluer nos collaboratrices qui représentent près de 80% de notre personnel et les remercier pour leur engagement au quotidien au service de nos patient.e.s.

À l’instar de 34 entreprises, l’EHC s’est engagé en 2019 pour l’égalité salariale en signant la Charte pour l’égalité salariale dans les organisations proches du secteur public.

Partager:

Mars bleu : sensibilisation et dépistage du cancer colorectal

Le mois de mars est dédié à  la  sensibilisation et prévention du cancer colorectal. Maladie aux symptômes tardifs, le cancer du côlon est le troisième cancer le plus fréquent en Suisse, avec plus de 4000 nouveaux cas détectés chaque année. Un dépistage précoce, notamment avec une coloscopie, est primordial pour un traitement rapide et moins lourd.

Cet examen permet de visualiser la paroi interne du côlon et détecter des anomalies.  Découvrez en image la coloscopie et la gastroscopie pratiquées en ambulatoire à l'Hôpital de Morges de l'EHC par le Dr Stéphane Lelouch.

Crédits vidéo : © Laura Juliano pour l'EHC

Partager:

Journée des malades

 Ne vous arrêtez pas à ma maladie ! A l’occasion de la journée des malades, nous mettons les personnes souffrant d’une maladie au cœur de nos pensées et les applaudissons pour leur courage. Selon le rapport national de la santé de 2015, 2,2 millions de personnes souffrent d’une maladie chronique en Suisse.

L’EHC soutient la mission de l’association de la Journée des malades : sensibiliser le public aux personnes souffrant de maladies chroniques ou atteintes d’un handicap et présenter leur quotidien sous un autre angle.

Actif depuis 30 ans, le Centre d’antalgie de l’EHC traite et évalue différents type de douleurs chroniques et post-opératoires, apportant aux patients des techniques et thérapies de pointe cherchant à améliore leur qualité de vie.

Partager:

Coronavirus : recommandations de l'OFSP

Suite à l'évolution récente du coronavirus en Suisse, téléchargez ci-dessous les recommandations de prévention issues de l'OFSP (Office fédéral de la santé publique).
Pour toute question, n'hésitez pas à contacter l'infoline au 058 643 00 00. Plus d'information sur www.ofsp-coronavirus.ch

Recommandations de l'OFSP

Partager:

Dépistage gratuit du glaucome le 12 et 13 mars 2020

Du 12 au 13 mars 2020, l’EHC et le Dr Olivier Richoz organisent deux jours de dépistage gratuit du glaucome. Deuxième cause de cécité au monde, le glaucome est souvent associé à une pression intraoculaire élevée sans symptômes, causant une atteinte progressive du nerf optique et entraînant une perte du champ visuel.  Ses conséquences étant irréversibles, un dépistage et une prise en charge précoces sont cruciaux pour préserver la vision.

Dépistage à partir de 40 ans
Le risque de glaucome est proportionnel à l’âge, affectant principalement les personnes après 40-50 ans. Nous vous encourageons à réaliser un examen si vous n’avez pas eu de contrôle récent.

En 2019, sur plus 100 consultations réalisées lors de la semaine mondiale du glaucome par le Dr Richoz, environ 3 à 4 % ont permis de diagnostiquer un glaucome ou une forte suspicion de glaucome.

Examen gratuit sur rendez-vous
Prenez rendez-vous dès maintenant auprès du secrétariat du Centre du Simplon, à Renens au 021 635 36 11 ou par email rdvor@ehc.vd.ch pour une consultation gratuite le 12 ou le 13 mars 2020, de 8h00 à 19h00.

Lien utile  : swissglaucome.ch

Partager:

Pages