Endocrinologie diabétologie pédiatrique

L’endocrinologie-diabétologie pédiatrique est une spécialité de la pédiatrie qui traite des maladies liées à un dysfonctionnement des glandes endocrines qui secrètent des hormones. 

Coordonnées

L’endocrinologie-diabétologie pédiatrique est une spécialité de la pédiatrie qui traite des maladies liées à un dysfonctionnement des glandes endocrines qui secrètent des hormones. Pendant l’enfance et l’adolescence, ces hormones jouent un rôle central pour la croissance, la puberté, le métabolisme, le poids et le développement.

Les maladies endocrinologiques peuvent être des maladies rares qui nécessitent un suivi régulier pendant toute l’enfance.  La prise en charge se fait de manière multidisciplinaire. Un calcul des prédictions de taille, des tests de stimulations, des évaluations génétiques et une évaluation hormonale lors de la mini-puberté (2-3 mois de vie) peut être utile dans certaines situations.

L’endocrinologie pédiatrique s’occupe du dysfonctionnement des glandes suivantes :

  • L’hypophyse (déficit en hormone de croissance, puberté précoce, hypogonadisme hypogonadotrope, diabète insipide, syndrome de Prader-Willi, etc.) qui peut se manifester par un retard ou excès de croissance, avance ou retard de la puberté, irrégularité des règles, perte ou prise de poids excessive
  • La thyroïde (maladie de Basedow, thyroïdite de Hashimoto, hypothyroïdie congénitale) qui peut être découvert à la naissance lors du test de Guthrie ou se manifester par un goitre, un trouble de croissance
  • Les glandes surrénales (hyperplasie congénitale des surrénales, maladie de Cushing, maladie d’Addison) qui peut se manifester par une pilosité précoce ou excessive, une fatigue, une hypoglycémie, prise pondérale rapide
  • Les ovaires (syndrome de Turner, variation du développement sexuel, syndrome des ovaires polykystique) qui peut se manifester par un retard pubertaire, absence ou irrégularité des règles, infertilité)
  • Les testicules (ex : syndrome de Klinefelter, variation du développement sexuel) qui peut se manifester par un retard pubertaire, une cryptorchidie, hypospadias ou infertilité
  • La parathyroïde (trouble du métabolisme phosphocalcique, MEN1 et 2) qui peut se manifester par des crampes musculaires, des convulsions
  • Le pancréas (diabète de type 1 avec absence de sécrétion d’insuline)

 

  • Les glandes surrénales (hyperplasie congénitale des surrénales, maladie de Cushing, maladie d’Addison) qui peut se manifester par une pilosité précoce ou excessive, une fatigue, une hypoglycémie, prise pondérale rapide
  • Les ovaires (syndrome de Turner, variation du développement sexuel, syndrome des ovaires polykystique) qui peut se manifester par un retard pubertaire, absence ou irrégularité des règles, infertilité)
  • Les testicules (ex : syndrome de Klinefelter, variation du développement sexuel) qui peut se manifester par un retard pubertaire, une cryptorchidie, hypospadias ou infertilité
  • La parathyroïde (trouble du métabolisme phosphocalcique, MEN1 et 2) qui peut se manifester par des crampes musculaires, des convulsions
  • Le pancréas (diabète de type 1 avec absence de sécrétion d’insuline)

L’endocrinologie-pédiatrique traite aussi des situations où les hormones sont normalement sécrétées mais avec une résistance à l’effet hormonal   :

  • Trouble de croissance chez les enfants nés avec un petit poids de naissance (RCIU), syndrome de Turner, insuffisance rénale, anomalie du gène shox, syndrome de Noonan
  • Diabète de type 2
  • Pseudohypoparathyroïdie

 

L’endocrinologie-diabétologie pédiatrique s’occupe également de l’évaluation de l’obésité précoce et sévère et de la prise en charge des complications endocrinologiques lié à l’obésité comme le diabète ou la dyslipidémie. La prise en charge se fait de manière pluridisciplinaire et structurée (TIMS) incluant a part du médecin également une diététicienne, physiothérapeute et une psychologue) reconnue par la société suisse de pédiatrie et remboursé par la caisse maladie. 

La consultation est située à l’Hôpital de Morges. Les enfants et adolescents sont le plus souvent référés par leur pédiatre. La proximité du Service de pédiatrie, du laboratoire, de la radiologie et du Pôle en diabétologie permet une prise en charge optimale.

Façade et accueil de l'Hôpital de Morges

Clinique de Morges

Site de l’établissement

Hôpital de Morges

Site de l’établissement
Dre Franziska Phan Hug endocrinologue et diabétologue pédiatrique agréée à l'EHC

Dre

Franziska Phan-Hug

Médecin agréé / Spécialiste en endocrinologie-diabétologie pédiatrique
Dre Franziska Phan Hug endocrinologue et diabétologue pédiatrique agréée à l'EHC
Dre

Franziska Phan-Hug

Médecin agréé / Spécialiste en endocrinologie-diabétologie pédiatrique

Français

Biographie

expand_less

La Dre Franziska Phan-Hug exerce depuis début 2018 en tant que médecin agréée en endocrinologie et diabétologie pédiatriques au sein de l’EHC. Après des études de médecine à Zürich, Franziska Phan-Hug réalise sa formation post-graduée en pédiatrie à Lucerne ainsi qu’au CHUV. Titulaire d’un FMH de pédiatrie, elle complète ensuite sa formation au sein de l’hôpital universitaire vaudois dans le domaine de l’endocrinologie-diabétologie pédiatrique, dont elle possède également un FMH. Après deux ans dévolus à la recherche à Paris sur le développement du pancréas humain, elle retrouve le CHUV en 2005. Elle y exerce d’abord comme cheffe de clinique, puis comme médecin associée en endocrinologie et diabétologie pédiatriques, avec un intérêt particulier pour les variations du développement sexuel, le syndrome de Turner et la transition vers une prise en charge adulte des enfants atteints d’une endocrinopathie congénitale rare. Par ailleurs, elle continue à participer au groupe DSD-suisse et au niveau international au registre i-dsd.

À Morges, la Dre Franziska Phan-Hug prend en charge tout le spectre de sa spécialité, suit les enfants avec diabète ou obésité de la région et répond à toutes les questions concernant la croissance et la puberté.