News

Movember : mois de prévention des cancers masculins

Avec l’arrivée de l’automne, arrive les mois de sensibilisation aux cancers. Le mois de novembre est dédié à la prévention de la santé masculine et plus particulièrement au cancer de la prostate et du testicule chez les hommes. En Suisse, près de 6100 cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués chaque année et 460 pour le cancer du testicule.

Cancer de la prostate
La prostate est une glande de l’appareil génital masculin située sous la vessie. Elle entoure l’urètre, le canal qui conduit l’urine et le sperme vers l’extérieur et sécrète le liquide séminal. En cas de tumeur, les symptômes suivants peuvent apparaître : affaiblissement du jet urinaire, douleurs dans la miction, difficultés pour uriner ou envie d’uriner plus fréquente. Cancer le plus fréquent chez les hommes, le cancer de la prostate représente près de 30% des diagnostics et est la deuxième cause de mortalité chez les hommes atteints de cancers. Maladie aux symptômes tardifs et à l’évolution lente, des contrôles réguliers sont nécessaires pour la détecter. Le cancer de la prostate affecte principalement les hommes de plus 50 ans.

Cancer du testicule
Plus rare, le cancer du testicule touche une population plus jeune, de moins 50 ans. Appartenant à l’appareil reproducteur masculin, les testicules produisent les spermatozoïdes et secrètent les hormones mâles. Les premiers symptômes possibles de cancer sont le gonflement du testicule, son durcissement, une tension ou une sensibilité plus accrue dans cette région du corps. Contrairement à d’autres cancers plus agressifs, celui du testicule est un des cancers qui se soigne le mieux, avec un taux de guérison très élevé. Un dépistage précoce est toutefois tout aussi crucial pour traiter la maladie.

Dépistage et prise en charge
A partir de 50 ans, il est recommandé aux hommes de faire régulièrement des examens préventifs pour dépister le cancer de la prostate. Ces derniers reposent sur un toucher rectal et la mesure du taux de PSA (l’antigène prostatique spécifique) dans le sang.
En cas de suspicion de cancer du testicule, un diagnostic est réalisé par un examen clinique, une prise de sang et complété par de l’imagerie médicale (échographie, scanner).

Le Service d’urologie de l’EHC prend en charge et assure le suivi personnalisé des pathologies du système uro-génital, comme le cancer de la prostate et celui du testicule. Le traitement de ces pathologies est planifié et adapté au cas par cas : chirurgie (ablation de la prostate ou du testicule), traitements médicamenteux et/ou radiothérapie. 
Parlez-en avec votre médecin traitant.

Sources : 

https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-de-la-prostate/

https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-du-testicule/

Partager:

Journée Oser tous les métiers à l'EHC

Près de 70 écoliers ont participé hier à la Journée Oser tous les métiers (JOM) organisée au sein de l'EHC.

Suivant leurs parents collaborateurs de l'EHC dans la matinée, ils se sont ensuite attelés à plusieurs ateliers métiers dans l'après-midi, du bloc opératoire au jardin, en passant par l'ergo-physio, l'hygiène des mains, les urgences et la maternité.

Une opportunité de découvrir des nouveaux métiers et faire naître des vocations.
Retrouvez  cette journée en images ici, ainsi qu'en vidéo.

 

© photos : Maud Guye-Vuillème pour l'EHC
© vidéo : Raphaël Dupertuis pour l'EHC

 

Partager:

Nouvelles collaborations entre Silo et l’EHC

Silo a choisi l’EHC pour exploiter le nouveau Centre médical à Echichens actuellement en construction dans sa future structure d’accompagnement médico-sociale. L’offre de prestations sera étoffée puisque Silo ouvrira 30 lits de court séjour et 10 places d’accueil temporaire (CAT), participant grandement au maintien à domicile des personnes âgées de la région dès le printemps 2020.

Silo et l’EHC, tous les deux membres du Réseau Santé La Côte, ont en commun la volonté d’offrir des prestations de santé et d’accompagnement de qualité. Outre la location par Silo à l’EHC des surfaces nécessaires à l’exploitation d’un Centre médical, la collaboration portera également sur la délégation de la responsabilité médicale des établissements de Silo à des médecins du Centre médical de l’EHC.

L’accompagnement de la personne âgée se complexifie et demande aux partenaires de soins de travailler en réseau afin d’offrir des compétences pluridisciplinaires. Les deux institutions estiment que ces collaborations sont apparues comme une évidence, en regard de leur proximité géographique, de leurs connaissances réciproques et de leur réputation.

« Silo est fier de pouvoir offrir à ses bénéficiaires un accès rapide à des prestations médicales adaptées à leurs besoins », déclare Françoise Christ, Présidente du Conseil de fondation de Silo tout en se réjouissant d’autres collaborations, comme le mentionne Jean-François Pasche, Directeur de Silo «avec  la mise à disposition de chambres dans le futur bâtiment de Silo pour des patients hospitalisés et en attente d’une place en EMS dans la région ».

Ce futur Centre médical à Echichens sera le 5e de l’EHC après ceux de Morges, de l’EPFL, de Renens et d’Aubonne. Il sera bien évidemment ouvert à la population et les patients pourront, notamment, bénéficier des prestations de médecins généralistes spécialistes FMH en médecine interne. La recherche des médecins est actuellement en cours et selon le Dr Mikael de Rham, Directeur général de l’EHC « cette future équipe, avec une orientation particulière sur les besoins des seniors, complétera parfaitement les offres des autres centres médicaux de l’EHC ».

Photo © Maud Guye-Vuillème pour l’EHC

Articles de presse :

Journal de Morges, Partenariat innovant à Echichens, 15 novembre 2019

La Côte, Même les jeunes seront soignés à l'EMS, 15 novembre 2019

Partager:

Journée mondiale du diabète : le pôle de diabétologie de l’EHC se mobilise

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’équipe du pôle de diabétologie de l’EHC tient un stand d’information ce mercredi 13 novembre 2019 sur les bons gestes à adopter pour les soins des pieds en cas de diabète. Un test de la sensibilité sera proposé aux personnes atteintes de diabète et le stand se trouvera dans le hall d’entrée de l’Hôpital de Morges de 10h30 à 12h et de 13h30 à 16h.

La mission du pôle diabétologie de l’EHC est d’accompagner les patients atteints de diabète dans la gestion de la maladie, en collaboration avec leur médecin traitant. Pour ce faire, il offre une prise en charge interdisciplinaire centrée sur la personne, grâce à une équipe de médecins spécialisés en endocrinologie/diabétologie, d’infirmières cliniciennes en diabétologie, de spécialistes en plaies et cicatrisation, de diététiciennes ASDD, de podologues diplômées ES et d’assistantes médicales.

Si vous souffrez d’un diabète, vous pouvez bénéficier des prestations du pôle diabétologie de l’EHC sur délégation de votre médecin traitant. Pour plus d’informations, contactez le pôle par email à l'adresse  pole.diabetologie@ehc.vd.ch ou par téléphone : 021  821 41 37, ou par fax au 021  821 41 09.

Lecture :
La Côte, Le diabète, véritable maladie de société, 13 novembre 2019

Partager:

Un Centre de dialyse entièrement rénové ouvre ses portes à l’EHC

L’EHC ouvre un Centre de dialyse moderne, entièrement neuf au design unique et à l’ergonomie exceptionnelle. Avec une surface de quelque 350m² de locaux et une magnifique vue sur les Alpes et le lac Léman, ce dernier dispose d’équipements de pointe et d’horaires d’ouverture élargis.

L’EHC répond ainsi aux meilleurs standards en termes de confort et de bien-être en garantissant une excellente qualité dans la prise en charge – personnalisée – de ses patients et la sécurité d’un centre de dialyse au sein d’un hôpital. Il dispose notamment de conditions de prise en charge optimales pour ses patients, grâce à une capacité de 13 postes d’hémodialyse et des horaires d’ouverture étendus à 6 jours par semaine (à l’exception du dimanche) entre 6h30  et 19h. Des places dédiées aux patients dits « vacanciers » sont également offertes.

Le Centre de dialyse de l’EHC bénéficie à la fois de la proximité des urgences, du plateau technique ainsi que de l’ensemble de toutes les spécialisations médicales d’un hôpital régional de pointe. La prise en charge et le suivi des patients dialysés sont ainsi effectués de manière interdisciplinaire grâce à la présence d’une équipe médico-soignante expérimentée, encadrée médicalement par le Dr Roberto Bullani et au niveau infirmier par Mme Inge Van Hollebecke et M. Michael Rissoan.  L'équipe est notamment composée de spécialistes qui assurent un haut niveau de sécurité tout en offrant un accueil personnalisé aux patients généralement amenés à fréquenter le centre trois fois par semaine.

En outre, les patients disposent des pôles d’expertises soignants tels que des infirmier-ère-s du Pôle Plaies et des diététiciennes, ainsi que des pôles d’expertise médicaux (angiologie, chirurgie vasculaire). Ils bénéficient d’un suivi néphrologique et du suivi rapproché des experts en hygiène hospitalière, des équipes techniques et biomédicales.

Découvrez les articles dans la presse :

Journal de Morges, Cette machine qui le garde en vie, 8 novembre 2019

24 heures, Nouveau centre de dialyse à Morges, 5 novembre 2019

La Côte, Centre de dialyse remis à neuf, 6 novembre 2019

Partager:

Examens IRM: une prise en charge sécurisée, pour les patients porteurs de pacemaker à l’EHC

En coordination avec le service de cardiologie et le service de radiologie, l’EHC a mis en place une nouvelle procédure de soins des patients porteurs de pacemaker pour la réalisation d’examen IRM depuis le printemps 2019.

Sur une cinquantaine d’appareils IRM dans le canton de Vaud, une dizaine d’établissements proposent une telle offre. Vu l’augmentation du nombre de patients porteurs de matériel intracorporels, la demande ne cesse de croître.

Afin de garantir la sécurité des patients en résonnance magnétique, le service de cardiologie est doté de cinq appareils de contrôles dédiés aux différents pacemakers. La collaboration des deux services a permis le développement d’un protocole de sécurité. Les contrôles étant très stricts, toutes les précautions sont prises le jour de l’examen.

L’équipe de radiologie, en collaboration avec l’équipe de cardiologie, contrôle notamment de manière systématique la compatibilité du pacemaker selon des critères de sécurités rigoureux : « Les retours de nos patients concernés montrent un excellent niveau de satisfaction » explique ainsi, avec un sourire, Pauline Müller, technicienne en radiologie médicale, responsable de l’IRM à l’EHC, « la réalisation de la prise en charge, s’effectue sur un délai de une à deux semaines ce qui est très court pour ce type d’intervention. » Le Dr Nadjar, médecin chef en radiologie à l’EHC précise quant à lui que « l’ensemble du processus, hautement sécurisé, se fait en interdisciplinarité avec des intervenants issus du secteur médical, du secteur paramédical ainsi que les secrétariats des deux services. »

Partager:

Dr Mikael de Rham invité par La Télé dans l’émission « Entrepreneurs »

Directeur général de l’EHC, le Dr Mikael de Rham est cette semaine l’invité dans l’émission « Entrepreneurs » de La Télé, diffusée dès ce jeudi 17 octobre. Cette dernière part à la rencontre des acteurs de l’économie romande et leur donne la parole.

Découvrez l'interview complète ici 

Partager:

30 octobre : un rendez-vous pour les proches aidants

A l’occasion de la journée des proches aidants du 30 octobre 2019, l’Ensemble Hospitalier de la Côte organise un stand d’information pour les proches aidants.

Un stand d’information sera organisé de 14h00 à 16h00 à l’entrée de l’Hôpital de Morges, niveau 3. Nos infirmières de liaison et une coordinatrice du BRIO du Réseau Santé La Côte seront présentes pour répondre aux questions, informer sur les structures existantes et orienter au besoin vers nos partenaires spécialisés.

Pour toute information, contactez Mme Sabine Million au 079  172 84 60.

Partager:

Journée mondiale de la douleur : focus sur le Centre d’antalgie de l’EHC

La douleur chronique touche une personne sur cinq en Europe. Pionnier en Suisse, le Centre d’antalgie de l’EHC traite les patients souffrant de ce type de douleur. Avec un objectif : abolir ou du moins atténuer la perception de la douleur, pour qu’elle ne soit pas une fatalité et améliorer ainsi leur qualité de vie.

A la pointe de cette discipline et bénéficiant d’une réputation internationale, le Centre d’antalgie reçoit environ 8'000 consultations par an, soit environ 30 patients par jour. Il est notamment l’un des plus importants en Suisse (et dans le top 10 en Europe) pour le traitement de la douleur par neuro-modulation et le seul habilité, sur territoire helvétique, à implanter certaines électrodes de dernière génération pour le traitement des céphalées cervico-géniques et certaines migraines.

Aujourd’hui, comme hier, le Centre d’antalgie poursuit la même mission : améliorer la qualité de vie des patients en s’appuyant sur un large éventail de traitements, et ce, dans le respect de leur dignité et de leur intimité.

Pour ce faire, une équipe dédiée de 15 soignants et médecins œuvre au quotidien de manière compétente et engagée avec une approche pluridisciplinaire. Grâce à son expérience et à son dynamisme, cette dernière est toujours à la pointe des avancées dans la prise en charge de la douleur. Elle dispose également d’un vaste panel d’options thérapeutiques qu’elle utilise pour le bien être des patients.

En savoir plus sur les douleurs chroniques et le Centre d’antalgie (émission RTS)

Partager:

Objectif 10'000 pas

L'Ensemble Hospitalier s’engage pour la santé de ses collaborateurs avec l’objectif 10’000 pas.

Du 14 octobre au 10 novembre 2019, les collaborateurs de l’EHC relèvent le défi de Unisanté pour amener le mouvement dans leur quotidien : réaliser 10’000 pas par jour, en se déplaçant au maximum possible à pied au travail et en dehors.  Armés de podomètres, les collaborateurs vont compter leur pas au quotidien dans le but d'atteindre leur cible.

Bénéfique pour la santé, la marche est une des activités les plus accessibles quel que soit son niveau sportif ou son lieu de travail.

Partager:

Pages