Message d'état

Active context: h_morges

News

Traitement ciblé des cicatrices à l'EHC

Le thème du traitement des cicatrices est encore relativement peu abordé dans le suivi des patients en physiothérapie et ergothérapie, les cicatrices étant considérées comme peu limitatives. Et pourtant, cette pratique spécifique revête une importance particulière car certaines cicatrices ont une incidence concrète sur le mouvement, certaines douleurs et la souplesse des tissus.

C’est le cas plus particulièrement des grandes cicatrices liées à des interventions chirurgicales comme l’opération du sein suite à un cancer, la pose d’une prothèse de genou, l’opération de la main ou la greffe de peau. Ces cicatrices sont travaillées de manière spécifique à l’EHC, manuellement et maintenant mécaniquement grâce à un appareil de dermo-aspiration, acquis en janvier 2019 par le Service physio-ergo.

Sylvie Dentan, Responsable du Service physio-ergo à l’EHC est spécialiste dans ce genre d’interventions. Elle a formé son équipe et ensemble, ils travaillent en interdisciplinarité avec la Dre Nathalie Koch, médecin agréée au Service de chirurgie plastique, esthétique et reconstructive et avec le Dr Lucien Perey, médecin agréé du Service d'oncologie, à l’EHC. Les Dr Koch et Perey l’ont d’emblée soutenue dans sa démarche en se montrant sensibles à l’importance de travailler à l’implémentation de bonnes pratiques dans le traitement des cicatrices, pour un meilleur suivi et le bien-être des patients. «  Les patients concernés par cette prise en charge voient des résultats concrets très rapidement, tant dans l’amélioration de leurs mouvements que la souplesse de leurs tissus » précise Sylvie Dentan, avec le sourire. Deux aspects qui font, selon elle, toute la différence dans leur quotidien.

Partager:

Les 150 ans de l’Hôpital de Morges se terminent en beauté sous le signe de Chaplin : une soirée inoubliable en perspective !

Pour les 150 ans de l’Hôpital de Morges, l’Ensemble Hospitalier de la Côte s’associe à La Paternelle qui produit chaque année un spectacle pour enfants, qui fait partie des meilleurs d’Europe ! Afin de célébrer cette année commémorative, l’EHC a décidé d’offrir la soirée du vendredi 6 décembre 2019 pour ses collaboratrices et collaborateurs, leur famille ainsi que pour son réseau de partenaires et d’amis.

Placé sous le signe universel de Chaplin, le 125ème spectacle du Théâtre des enfants de La Paternelle présente « Charlot et les égarés du cinématographe » sous un chapiteau à la Place de Bellerive à Lausanne. Un vrai feu d’artifice de couleurs et d’émotions pour clôturer une année exceptionnelle.
Il reste quelques places! Nous avons le plaisir de les offrir aux amis et aux partenaires de l'EHC.

Inscrivez-vous en ligne pour une soirée qui s'annonce, d'ores et déjà, pleine d'émotions sur : https://www.weezevent.com/150-ans-hopital-de-morges
Retrouvez les coulisses du spectacle sur RTS la 1ère de 11h30 à 12h30 aux Dicodeurs avec Eugène Chaplin.

Partager:

Une délégation indienne en visite à l’EHC

Ce matin, l'Ensemble Hospitalier de la Côte a eu le plaisir d'accueillir une délégation indienne à l’Hôpital de Morges, menée par la Ministre de la santé de l'État du Kerala Mme KK Shailaja Teacher, dans le cadre d'une visite officielle en Suisse. Une opportunité d’échanger sur les différents systèmes de santé et de faire découvrir l’EHC comme institution de référence pour la santé dans le canton.

La délégation était composée de représentatifs du secteur de la santé de l’État du Kerala  : Mme KK Shailaja Teacher, Ministre de la santé et du bien-être familial, de la justice sociale et du développement des enfants de l'État du Kerala, le Dr Rajan Khobragade, IAS Prl Secrétaire de la santé et du bien-être familial, le Dr Sharmila Mary Joseph, IAS Secrétaire AYUSH (Ayurveda, Yoga naturopathie, Unani, Siddha , Homéopathie) et le Dr Dileep Kumar, Directeur général de Kerala Medical Service Corporation Ltd.

Après une introduction sur l’EHC et son ancrage régional par le Directeur général, Dr Mikael de Rham, la délégation a eu l’opportunité de découvrir les différents services de l’Hôpital de Morges dont le Centre d’antalgie avec la Dre Vaishali Wankhede, médecin-cheffe du Département d’anesthésie, antalgie et neuromodulation ainsi que les nouveaux espaces comme la Clinique de Morges. La délégation a par la suite continué sa visite officielle à Berne.

©photo : Maud Guye-Vuillème pour l'EHC

Partager:

Presque deux fois le tour de la terre : 70'459 km réalisés en 28 jours à l’EHC

Le défi des 10'000 pas, débuté en octobre 2019 à l’EHC, touche à sa fin. Au total, 271 collaboratrices et collaborateurs ont réalisé 93'946'121 pas, soit 70'459 km et donc presque deux fois le tour de la terre.

L’EHC s’engage au quotidien pour la santé de ses collaboratrices et collaborateurs. Cet automne, l’EHC leur a proposé de relever le défi des 10'000 pas, développé par Unisanté. L’objectif  : réaliser 10’000 pas par jour, en se déplaçant au maximum possible à pied au travail et en dehors. L’action, menée par le Service de santé et sécurité au travail de l’EHC, a permis d’offrir une alternative à la sédentarité tout en faisant la promotion d’une activité physique modérée comme la marche.

Pendant 28 jours, 271 collaboratrices et collaborateurs, armés de podomètres et répartis en 56 équipes, ont privilégié la marche dans leurs déplacements, les escaliers pour atteindre les différents étages et la tenue des réunions plutôt qu’assises. Ils ont aussi pu découvrir le nombre de pas effectué régulièrement en une journée et trouver des solutions en faire plus sans pénaliser leur quotidien. Les équipes ont alors fait en moyenne 12'381 pas par jour, un résultat bien au-dessus de la cible initiale.

Trois équipes se sont distinguées durant le défi, en ayant réalisé la meilleure progression tout au long de l’action  :
- « L’équipe de choc », composée de 5 agentes de propreté du Département de logistique, avec 23'305 pas
- « Les spices girls », regroupant des assistants socio-éducatifs de l’EMS Nelty de Beausobre et un soignant du Service de médicine, avec 17'216 pas
- « Gaccs First », réunissant des ingénieurs et des électriciens du Département infrastructures, avec 14'636 pas

Ces trois groupes ont été récompensés avec un panier de fruits et des chocolats lors du goûter de célébration.
Un grand bravo à toutes nos équipes  !

Bénéfique pour la santé, la marche est une des activités les plus accessibles quel que soit le niveau sportif ou le lieu de travail. A votre tour de réaliser le défi  !

Partager:

Comprendre les escarres : rendez-vous le 21 novembre 2019

A l’occasion de la journée mondiale de lutte contre les escarres, l’Ensemble Hospitalier de la Côte organise le 21 novembre 2019 un stand d’information à l’entrée de l’Hôpital de Morges. Une opportunité pour mieux comprendre les escarres et leurs enjeux en milieu hospitalier.

Qu’est-ce qu’une escarre?
Il s’agit d’une plaie provoquée par une pression continue ou un frottement prolongé. Les talons et le sacrum sont les parties plus à risque. Si la lésion n’est pas traitée à temps, ses conséquences peuvent être très graves, prolongeant la durée d’hospitalisation,  entraînant de fortes douleurs et nécessitant parfois des soins sur plusieurs mois. Le phénomène touche 5.8% des patients en Suisse. L’enjeu est d’encourager la mobilité et agir sur les différents facteurs de risques tels que l’humidité et la dénutrition par exemple

Journée dédiée à la prévention des escarres
En janvier 2019, l’EHC annonçait avoir réduit près de 70% les escarres les plus sévères après avoir conduit un projet de prévention sur une durée de 18 mois. L’enquête de novembre 2019 confirme que les efforts de prévention mis en place portent leurs fruits. Fort de cette réussite, l’EHC propose le 21 novembre 2019, de 13h à 17h un moment d’information et de sensibilisation à ce sujet adressé au grand public, aux patients et à leurs proches.
Au programme : 

  • Echange avec nos experts cliniques pour répondre aux questions relatives au dépistage et à la prévention des escarres
  • Exposition d’un matelas dynamique
  • Diffusion d’une vidéo explicative
  • Proposition d’un jeu concours
  • et d’autres surprises !

Collectif
L’EHC et cinq autres établissements ont participé à un collectif de travail sur le thème de la prévention de ces escarres piloté par la FHV. Sa mission : accompagner les établissements à la mise en en place des mesures qui permettent de limiter la survenue des escarres comme par exemple le fait que le patient repose sur la bonne surface, l’inspection régulière de la peau, la mobilisation du patient et une attention portée à l’hydratation. L’EHC a également développé un outil visuel sous forme du calendrier mensuel de survenue des escarres avec des codes couleur, permettant de sensibiliser les collaborateurs. A la suite des résultats très positifs obtenus, l’EHC s’engage maintenant dans une phase de pérennisation et poursuit ses actions de prévention auprès des patients avec les équipes soignantes.

N’hésitez pas à venir à notre rencontre à l’occasion de la journée mondiale !

Plus d'information :

Il est temps de marcher - vidéo d'EPUAP (European Pressure Ulcer Advisory Panel)

Mesures de prévention des escarres

Partager:

Movember : mois de prévention des cancers masculins

Avec l’arrivée de l’automne, arrive les mois de sensibilisation aux cancers. Le mois de novembre est dédié à la prévention de la santé masculine et plus particulièrement au cancer de la prostate et du testicule chez les hommes. En Suisse, près de 6100 cas de cancer de la prostate sont diagnostiqués chaque année et 460 pour le cancer du testicule.

Cancer de la prostate
La prostate est une glande de l’appareil génital masculin située sous la vessie. Elle entoure l’urètre, le canal qui conduit l’urine et le sperme vers l’extérieur et sécrète le liquide séminal. En cas de tumeur, les symptômes suivants peuvent apparaître : affaiblissement du jet urinaire, douleurs dans la miction, difficultés pour uriner ou envie d’uriner plus fréquente. Cancer le plus fréquent chez les hommes, le cancer de la prostate représente près de 30% des diagnostics et est la deuxième cause de mortalité chez les hommes atteints de cancers. Maladie aux symptômes tardifs et à l’évolution lente, des contrôles réguliers sont nécessaires pour la détecter. Le cancer de la prostate affecte principalement les hommes de plus 50 ans.

Cancer du testicule
Plus rare, le cancer du testicule touche une population plus jeune, de moins 50 ans. Appartenant à l’appareil reproducteur masculin, les testicules produisent les spermatozoïdes et secrètent les hormones mâles. Les premiers symptômes possibles de cancer sont le gonflement du testicule, son durcissement, une tension ou une sensibilité plus accrue dans cette région du corps. Contrairement à d’autres cancers plus agressifs, celui du testicule est un des cancers qui se soigne le mieux, avec un taux de guérison très élevé. Un dépistage précoce est toutefois tout aussi crucial pour traiter la maladie.

Dépistage et prise en charge
A partir de 50 ans, il est recommandé aux hommes de faire régulièrement des examens préventifs pour dépister le cancer de la prostate. Ces derniers reposent sur un toucher rectal et la mesure du taux de PSA (l’antigène prostatique spécifique) dans le sang.
En cas de suspicion de cancer du testicule, un diagnostic est réalisé par un examen clinique, une prise de sang et complété par de l’imagerie médicale (échographie, scanner).

Le Service d’urologie de l’EHC prend en charge et assure le suivi personnalisé des pathologies du système uro-génital, comme le cancer de la prostate et celui du testicule. Le traitement de ces pathologies est planifié et adapté au cas par cas : chirurgie (ablation de la prostate ou du testicule), traitements médicamenteux et/ou radiothérapie. 
Parlez-en avec votre médecin traitant.

Sources : 

https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-de-la-prostate/

https://www.liguecancer.ch/a-propos-du-cancer/les-differents-types-de-cancer/le-cancer-du-testicule/

Partager:

Journée Oser tous les métiers à l'EHC

Près de 70 écoliers ont participé hier à la Journée Oser tous les métiers (JOM) organisée au sein de l'EHC.

Suivant leurs parents collaborateurs de l'EHC dans la matinée, ils se sont ensuite attelés à plusieurs ateliers métiers dans l'après-midi, du bloc opératoire au jardin, en passant par l'ergo-physio, l'hygiène des mains, les urgences et la maternité.

Une opportunité de découvrir des nouveaux métiers et faire naître des vocations.
Retrouvez  cette journée en images ici, ainsi qu'en vidéo.

 

© photos : Maud Guye-Vuillème pour l'EHC
© vidéo : Raphaël Dupertuis pour l'EHC

 

Partager:

Nouvelles collaborations entre Silo et l’EHC

Silo a choisi l’EHC pour exploiter le nouveau Centre médical à Echichens actuellement en construction dans sa future structure d’accompagnement médico-sociale. L’offre de prestations sera étoffée puisque Silo ouvrira 30 lits de court séjour et 10 places d’accueil temporaire (CAT), participant grandement au maintien à domicile des personnes âgées de la région dès le printemps 2020.

Silo et l’EHC, tous les deux membres du Réseau Santé La Côte, ont en commun la volonté d’offrir des prestations de santé et d’accompagnement de qualité. Outre la location par Silo à l’EHC des surfaces nécessaires à l’exploitation d’un Centre médical, la collaboration portera également sur la délégation de la responsabilité médicale des établissements de Silo à des médecins du Centre médical de l’EHC.

L’accompagnement de la personne âgée se complexifie et demande aux partenaires de soins de travailler en réseau afin d’offrir des compétences pluridisciplinaires. Les deux institutions estiment que ces collaborations sont apparues comme une évidence, en regard de leur proximité géographique, de leurs connaissances réciproques et de leur réputation.

« Silo est fier de pouvoir offrir à ses bénéficiaires un accès rapide à des prestations médicales adaptées à leurs besoins », déclare Françoise Christ, Présidente du Conseil de fondation de Silo tout en se réjouissant d’autres collaborations, comme le mentionne Jean-François Pasche, Directeur de Silo «avec  la mise à disposition de chambres dans le futur bâtiment de Silo pour des patients hospitalisés et en attente d’une place en EMS dans la région ».

Ce futur Centre médical à Echichens sera le 5e de l’EHC après ceux de Morges, de l’EPFL, de Renens et d’Aubonne. Il sera bien évidemment ouvert à la population et les patients pourront, notamment, bénéficier des prestations de médecins généralistes spécialistes FMH en médecine interne. La recherche des médecins est actuellement en cours et selon le Dr Mikael de Rham, Directeur général de l’EHC « cette future équipe, avec une orientation particulière sur les besoins des seniors, complétera parfaitement les offres des autres centres médicaux de l’EHC ».

Photo © Maud Guye-Vuillème pour l’EHC

Articles de presse :

Journal de Morges, Partenariat innovant à Echichens, 15 novembre 2019

La Côte, Même les jeunes seront soignés à l'EMS, 15 novembre 2019

Partager:

Journée mondiale du diabète : le pôle de diabétologie de l’EHC se mobilise

A l’occasion de la journée mondiale du diabète, l’équipe du pôle de diabétologie de l’EHC tient un stand d’information ce mercredi 13 novembre 2019 sur les bons gestes à adopter pour les soins des pieds en cas de diabète. Un test de la sensibilité sera proposé aux personnes atteintes de diabète et le stand se trouvera dans le hall d’entrée de l’Hôpital de Morges de 10h30 à 12h et de 13h30 à 16h.

La mission du pôle diabétologie de l’EHC est d’accompagner les patients atteints de diabète dans la gestion de la maladie, en collaboration avec leur médecin traitant. Pour ce faire, il offre une prise en charge interdisciplinaire centrée sur la personne, grâce à une équipe de médecins spécialisés en endocrinologie/diabétologie, d’infirmières cliniciennes en diabétologie, de spécialistes en plaies et cicatrisation, de diététiciennes ASDD, de podologues diplômées ES et d’assistantes médicales.

Si vous souffrez d’un diabète, vous pouvez bénéficier des prestations du pôle diabétologie de l’EHC sur délégation de votre médecin traitant. Pour plus d’informations, contactez le pôle par email à l'adresse  pole.diabetologie@ehc.vd.ch ou par téléphone : 021  821 41 37, ou par fax au 021  821 41 09.

Lecture :
La Côte, Le diabète, véritable maladie de société, 13 novembre 2019

Partager:

Un Centre de dialyse entièrement rénové ouvre ses portes à l’EHC

L’EHC ouvre un Centre de dialyse moderne, entièrement neuf au design unique et à l’ergonomie exceptionnelle. Avec une surface de quelque 350m² de locaux et une magnifique vue sur les Alpes et le lac Léman, ce dernier dispose d’équipements de pointe et d’horaires d’ouverture élargis.

L’EHC répond ainsi aux meilleurs standards en termes de confort et de bien-être en garantissant une excellente qualité dans la prise en charge – personnalisée – de ses patients et la sécurité d’un centre de dialyse au sein d’un hôpital. Il dispose notamment de conditions de prise en charge optimales pour ses patients, grâce à une capacité de 13 postes d’hémodialyse et des horaires d’ouverture étendus à 6 jours par semaine (à l’exception du dimanche) entre 6h30  et 19h. Des places dédiées aux patients dits « vacanciers » sont également offertes.

Le Centre de dialyse de l’EHC bénéficie à la fois de la proximité des urgences, du plateau technique ainsi que de l’ensemble de toutes les spécialisations médicales d’un hôpital régional de pointe. La prise en charge et le suivi des patients dialysés sont ainsi effectués de manière interdisciplinaire grâce à la présence d’une équipe médico-soignante expérimentée, encadrée médicalement par le Dr Roberto Bullani et au niveau infirmier par Mme Inge Van Hollebecke et M. Michael Rissoan.  L'équipe est notamment composée de spécialistes qui assurent un haut niveau de sécurité tout en offrant un accueil personnalisé aux patients généralement amenés à fréquenter le centre trois fois par semaine.

En outre, les patients disposent des pôles d’expertises soignants tels que des infirmier-ère-s du Pôle Plaies et des diététiciennes, ainsi que des pôles d’expertise médicaux (angiologie, chirurgie vasculaire). Ils bénéficient d’un suivi néphrologique et du suivi rapproché des experts en hygiène hospitalière, des équipes techniques et biomédicales.

Découvrez les articles dans la presse :

Journal de Morges, Cette machine qui le garde en vie, 8 novembre 2019

24 heures, Nouveau centre de dialyse à Morges, 5 novembre 2019

La Côte, Centre de dialyse remis à neuf, 6 novembre 2019

Partager:

Pages